Si vous ne savez toujours pas ce qu’est l’alimentation intuitive, il est temps que ça change ! En fait, c’est une approche à l’alimentation qui n’a rien à voir avec les diètes restrictives, la discipline ou le vouloir. L’alimentation, c’est une philosophie qui vous met à la place de l’expert en nutrition pour votre propre corps.

En gros, c’est tout l’opposé des diètes traditionnelles.

Cette philosophie vous enseigne comment mieux écouter vos signaux de faim, de satisfaction et de plénitude. Son postulat dicte que vous et seulement vous êtes la meilleure personne pour juger de vos besoins nutritifs. C’est pourquoi j’adore cette théorie !

Puisque je travaille à adopter cette philosophie moi-même et que ces postulats se connectent vraiment avec mes valeurs. Je voulais vous écrire une douce introduction à cette théorie. Question de mieux comprendre ce qu’elle implique. Allons-y !

L’alimentation intuitive en bref

Alimentation intuitive, c'est quoi?

L’alimentation intuitive est un type d’alimentation qui fait la promotion d’une attitude positive envers la nourriture. L’idée de base est qu’un individu doit arrêter de manger lorsqu’il est rassasié, tout simplement.

Cette pratique a été créée par deux diététiciennes Evelyn Tribole et Elyse Resch en fonction de leur expérience avec leurs clients.

En grandissant, nous développons énormément de croyances limitantes en rapport avec notre alimentation. En effet, nous apprenons rapidement qu’il y a de la nourriture dite « mauvaise » pour notre santé et d’autre « bonne » pour notre santé. Ce qui peut entraîner des sentiments de culpabilité lorsqu’on consomme de la « mauvaise » nourriture. Tout ceci finit par nous entraîner dans un yo-yo de restriction et de gavage. À cause de tous ces règlements et restrictions placés autour de la nourriture, on finit par perdre de vue notre intuition en relation avec notre alimentation.

S’écouter

L’alimentation intuitive n’est pas une diète en soi. Il faut se sortir ça de la tête. Il n’y a pas de comptage de calories, pas de restrictions, pas de plan alimentaire. C’est fortement découragé. Cette philosophie entraîne plutôt le réapprentissage de la façon dont on se nourrit et dont on voit la nourriture. L’emphase est mise sur l’écoute de nos signaux de satiété internes seulement.

Au fond, c’est la théorie d’écouter son corps et son intuition. Votre corps sait ce dont il a besoin. C’est peut-être une salade, c’est peut-être un morceau de gâteau au chocolat. En s’écoutant, on enlève les barrières qu’on peut se mettre face à la nourriture dite malsaine. Ces aliments ne font plus partie des interdits. Ce sont des aliments un peu moins nutritifs, c’est tout. En enlevant l’élément d’interdit de ces aliments, ils deviennent pas mal moins attrayants ! Donc, moins de risque d’avoir une rage et de manger 3 gâteaux en une journée parce qu’on n’en a pas mangé depuis 1 mois et qu’on devient fou. Si on a envie d’en manger, on en mange une quantité raisonnable jusqu’à satiété et c’est tout.

C’est la même chose pour la nourriture dite saine. Elle a la connotation d’être ennuyeuse, restrictive et non appétissante. Cette philosophie vous encourage à trouver des moyens de rendre ces aliments goûteux pour vous. Même si ça veut dire ajouter du beurre à la cuisson de vos légumes.

Bref, pas de tabous. Toute la nourriture est sur un même pied d’égalité. On en a le gout, on en mange. On a plus faim, on en mange plus. Suffit de changer notre rapport émotionnel avec la nourriture (plus facile à dire qu’à faire, je sais).

Les bénéfices

L'alimentation intuitive a beaucoup de benefices

Maintenant que l’on comprend mieux ce que c’est. Est-ce que cette théorie a des bénéfices prouvés ? Quels sont les avantages d’adhérer à cette philosophie ? Bien, en parlant pour moi-même, le bénéfice numéro 1 de cette théorie est l’amélioration de la santé mentale. Il n’y a rien de plus lourd que de constamment se taper sur les doigts pour ce qu’on mange ! C’est extrêmement libérateur de ramener toute la nourriture sur le même pied d’égalité et de simplement y aller au « feeling ».

Sinon, il y a de nombreuses recherches scientifiques détaillant les bénéfices de cette philosophie. En effet, plusieurs études ont lié l’adoption de l’alimentation intuitive avec meilleure santé mentale, une augmentation de l’estime de soi ainsi qu’un IMC plus bas et un maintien de poids régulier (à noter qu’il n’y a pas de lien entre cette théorie et la perte de poids en tant que tel).

De plus, on a aussi observé une augmentation de la qualité de vie ainsi qu’une excellente rétention des gens qui adhère à ce style de vie

D’ailleurs, on a observé que les femmes qui adhèrent à cette philosophie consciemment ou inconsciemment sont moins susceptibles d’être affectées par des troubles alimentaires.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ce sont toutes de bonnes raisons de commencer à s’informer plus sérieusement sur ce style de vie !

Comment faire pour commencer ?

Comment commencer a s'alimenter intuitivement?

Bon, Tout ça a l’air bien beau, mais reprogrammer notre perception de la nourriture c’est un travail ardu. Surtout si nous vivons avec ces croyances limitantes depuis un bout. C’est un travail de tous les jours. Une autre difficulté c’est l’image de soi et le lien entre la façon dont on s’alimente et l’impacte sur notre corps. Pas facile ! Je ne me suis pas encore totalement défait de mes mentalités préconstruites sur l’alimentation, mais c’est nettement mieux qu’avant ! Honnêtement, ça fait du bien.

Si vous ne savez pas par où commencer dans tout ce processus, voici quelques lignes directrices.

Premièrement, commencez par devenir plus consciente de ce que vous mangez et pourquoi. Sans jugement, essayez de comprendre si vous mangez parce que vous avez faim ou parce que vous êtes émotionnelles. Pour vos choix de repas, essayez de suivre vos signaux de satiété, avez-vous envie de fruits ? Peut-être n’avez-vous pas faim du tout (si c’est le cas, ne vous forcez pas à manger). Ou peut-être est-ce l’inverse, vous avez vraiment faim ? L’important est de rester consciente de nos signaux de faim tout au long de notre repas.

Un bon truc pour être capable de bien juger notre niveau de faim est de noter de 1 à 10 notre niveau de satiété. 1 étant « très faim » et 10 étant « complètement pleine ». Il sera donc beaucoup plus facile de comprendre vos comportements et de les ajuster.

Une autre bonne façon de débuter avec l’alimentation intuitive est de suivre les 10 principes de ce style de vie.

  1. Rejetez la mentalité des régimes
  2. Honorez votre faim
  3. Faites la paix avec la nourriture
  4. Défiez la police de l’alimentation
  5. Découvrez le facteur « satisfaction »
  6. Ressentez la sensation de rassasiement
  7. Gérez vos émotions avec gentillesse
  8. Respectez votre corps
  9. Bougez et ressentez
  10. Honorez votre santé, adoptez le concept de la « nutrition douce »

D’ailleurs, je vous jase plus en détail de ces principes et leurs applications dans l’infolettre de ce mois-ci. Pour s’inscrire, c’est ici.

Changez votre perception de la nourriture

L’alimentation intuitive, c’est tellement un beau concept. C’est un concept d’acceptation de soi et de nos besoins, sans restrictions. C’est tellement libérateur ! Essayez de commencer tout doucement, changez nos mentalités toxiques envers la nourriture, c’est long. Mais un pas vers l’avant, c’est un pas de plus vers une meilleure qualité de vie !

Sources

Healthline

Alissa Rumsey, Nutrition and Wellness

WebMD