Par Bleu Latte Blog

Entrée 1 – 24 mai au 15 juin, à pas de tortue

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez probablement déjà que mon copain et moi entamons le projet d’autoconstruction de notre maison. Ce n’est pas un petit projet et comme c’est notre première maison, j’avais envie de partager notre parcours avec vous.

Comment ça se passe construire en temps de pandémie ? Comment ça avance ? Quels sont les problèmes ? Nos bons et mauvais coups. Bref, je partage tout à propos du projet et je vous amène avec moi du début jusqu’à la fin de celui-ci !

Ça vous intéresse ? Faites partie de l’aventure ! Je publierai un article par mois.

Psst. Pour avoir des aperçus de qui se passe au quotidien avec la maison, suivez-moi sur Instagram, je publie toutes les mises à jour là-dessus.

Autoconstruction

Autoconstruction, pelle mecanique.

Alors, comment en sommes-nous venus à bâtir une maison ? C’est un bien gros projet, surtout pour une première maison vous me direz. Eh bien, mon chum a déjà pas mal d’expérience en immobilier puisqu’il est investisseur et évaluateur immobilier. Ce n’est pas son premier projet, mais moi oui !

L’été passé, lui et son partenaire d’affaires ont retapé une maison dans le but de la vendre et d’y faire un peu de profit. Ce qui est bien, c’est que cette maison venait avec un terrain vacant juste à côté ! Au début, le plan était de vendre le terrain aussi, mais finalement on a décidé de construire.

Décision facile, le terrain est déjà payé et bien situé. La maison sera de type jumelé. Nous habiterons un côté et le partenaire d’affaires à mon copain habitera l’autre. C’est donc un projet commun.

Comme vous le savez, j’adore la nature, ça me manque beaucoup d’ailleurs avec mon déménagement en ville. Je suis vraiment une fille de campagne. La maison est en retrait de la ville entourée d’arbres, c’est vraiment super !

Donc voilà, la décision s’est prise l’automne passé et depuis nous sommes dans l’organisation de tout ça. Faire l’autoconstruction de notre maison, ça veut dire que nous n’avons pas de gestionnaire de projet pour gérer le tout. Nous sommes chargés de toute la coordination et du choix des entrepreneurs. Heureusement, mon chum et son partenaire ont leurs contacts.

L’organisation de la construction s’est assez bien déroulée. On a eu un peu de trouble avec l’arpentage, mais en tout et partout, la préparation légale et le choix des entrepreneurs s’est très bien passé ! Si vous voulez que je vous donne les détails sur la préparation de notre autoconstruction (plans, financement, choix des entrepreneurs, etc.), faites-moi savoir en MP sur Instagram.

Alors, c’est finalement le 24 mai que ça a officiellement commencé. Laissez-moi vous dire comment ça se passe à ce jour.

À pas de tortue…

Autoconstruction, creusage

Bien, à ce jour ça avance vraiment lentement ! J’aurais aimé vous dire que la fondation est coulée et qu’on est déjà rendu à la charpente, mais ce n’est pas du tout le cas. L’entreprise d’excavation n’est même pas proche de finir de creuser.

Au départ, c’était censé être un travail de 2 ou 3 jours… trois semaines plus tard, nous y sommes encore. Pas parce que c’est plus compliqué que prévu, c’est plutôt parce que le travailleur prend son temps. Malgré tout ce qu’on peut lui dire, il avance à pas de tortue.

Ici survient la première difficulté de ne pas avoir de gestionnaire de projet. Nous habitons à 40 minutes de route du terrain et nous travaillons toute la journée. Ça ne nous laisse que le soir et la fin de semaine pour aller faire nos visites et le travailleur a déjà quitté par ce temps-là.

Donc voilà, beaucoup d’échanges entre nous et cette entreprise qui ne donnent pas grand-chose. C’est assez frustrant. Je dirais que ça ne commence pas super bien le projet, nous sommes déjà plusieurs semaines en retard.

Mais bon ! C’est des choses qui arrivent, on essaie de rester optimistes. Le but est que la charpente soit commencée d’ici le début juillet. Je vous tiens au courant sur Instagram…

En espérant que j’aurai plus à vous partager le mois prochain.

Pour recevoir une notification lorsque je publie un nouvel article, abonnez-vous ici !